Respect aux droits humains au Burkina Faso : « 1335 violations et abus des droits humains et du droit humanitaire enregistrés en 2023 », Volker Türk

Après son bref séjour au Burkina Faso le jeudi 21 mars 2024, le Haut-commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme, Volker Türk à fait le point avec la presse. Face à la situation que traverse le pays, Volker Türk a invité les autorités de créer un environnement propice pour que chacun puisse exercer ses droits humains sans craintes de représailles.

« La souffrance de millions de Burkinabé est déchirante. Il y a 2,3 millions de personnes qui sont en insécurité alimentaire, plus de deux millions de personnes déplacées internes, ainsi que 800 000 enfants non scolarisés. Au total, 6,3 millions de personnes sur une population de 20 millions sont dans le besoin d’assistance humanitaire », a déploré Volker Türk. Une situation qui favorise le non-respect des droits humains.

Ainsi, selon le Haut-commissaire des Nations-Unies aux droits humains, en 2023 son bureau a documenté 1335 violations et abus des droits humains et du droit humanitaire, avec au moins 3 800 victimes civiles.

C’est pourquoi, Volker Türk appelle aux autorités actuelles de créer un climat propice à la contribution de tous pour un retour de la paix. « Dans le contexte de la transition au Burkina Faso, il est essentiel de garantir la participation significative et inclusive, y compris des femmes, des jeunes et de toutes les communautés, même les plus marginalisées ».
Et d’ajout, « il est également essentiel de créer un environnement favorable aux acteurs de la société civile et d’écouter les points de vue divergents, afin que chacun puisse exercer ses droits humains sans crainte de représailles ».

Par ailleurs, le Haut-commissaire des Nations-Unies aux droits de l’homme repart convaincu de la volonté des autorités actuelles à travailler pour le respect des droits humains. « Je suis encouragé par les déclarations selon lesquelles des mesures sont prises pour veiller à ce que leur comportement soit pleinement conforme au droit international humanitaire et au droit international des droits de l’homme », a-t-il laissé entendre.

Wendmanegre

Wendmanegre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *