Production d’énergie solaire au Burkina Faso : le Premier ministre lance les travaux du projet « Yeleen »

Le Premier ministre, Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla, a procédé ce jeudi 23 mars 2023 à Gonsin, localité située dans la région du Plateau central, à la pose de la première plaque de la centrale solaire « Ouaga Nord-Ouest ». Cette infrastructure entre dans le cadre de la réalisation du projet Yeleen de développement des centrales solaires et de renforcement du système électrique national.
projet-yelenDans son discours lu par le ministre de l’Energie, des Mines et des Carrières, le chef du Gouvernement note la ferme volonté des autorités du Burkina Faso de faire de l’énergie solaire photovoltaïque, le cœur de la politique énergétique de notre pays et par ricochet, le moteur de la croissance économique et sociale. Le projet Yeleen, explique-t-il, contribue grandement à l’atteinte de cet objectif car, avec un total de 51 MWc à terme, ce sera une production annuelle d’énergie de 92 gigawatt/heure (GWh) ; soit une réduction sensible de notre dépendance aux énergies fossiles très onéreuses et aux approvisionnements étrangers.
Le projet Yeleen, c’est aussi une réduction de 62 800 tonnes par an d’émissions de gaz à effet de serre ; toute chose qui participe à l’amélioration de la qualité de l’air et subséquemment à une bonne santé des populations en général.
Le Premier ministre a rappelé que certaines zones devant abriter les centrales solaires photovoltaïques, se trouvent dans les localités fortement affectées par le terrorisme. Selon lui, cette situation n’ébranlera en rien, la détermination du Gouvernement de Transition, d’apporter le développement dans ces zones et d’accompagner les populations résilientes. Me Apollinaire Joachimson Kyelem de Tambèla a par ailleurs invité les entreprises ou groupement d’entreprises attributaires des marchés de cet important projet, à réaliser des ouvrages de qualité, et à respecter les délais d’exécution des travaux.
projet-yelenEnfin, il a traduit aux partenaires techniques et financiers (PTF), la reconnaissance du peuple burkinabè, pour les diverses contributions, sous forme de dons et ou de prêts qui ont permis de mobiliser 132,12 millions d’euros auprès de l’Union Européenne, de l’Agence Française de Développement et de la Banque Africaine de Développement.
A cette somme, il convient d’ajouter les contributions de l’Etat burkinabè et de la SONABEL à hauteur de 9,48 millions d’Euros qui ont permis de boucler le financement de ce projet à 141,6 millions d’euros, soit environ 93 milliards de F CFA. Le directeur général de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL), Daniel Sermé, a fait savoir que quatre centrales solaires seront réalisées dans le cadre du projet Yeleen. En effet, outre celle basée à Gonsin, trois autres seront construites à Dori, Diapaga et Gaoua.
Ce projet, a-t-il souligné, a pour objectifs principaux, de développer la production photovoltaïque sur le réseau électrique, en facilitant son intégration et en y ajoutant les moyens de stockage d’énergie ; de développer un modèle d’électrification rurale, en s’appuyant sur la production solaire photovoltaïque ; de densifier le réseau et d’améliorer l’accès des populations. Contrairement à la centrale solaire de Zagtouli, l’innovation technologique majeure du projet Yeleen est la possibilité de stockage de l’énergie produite, ce qui constitue un avantage comparatif très important.
Le projet Yeleen (qui signifie lumière en langue nationale dioula) comprend au total trois composantes. La première consiste en la construction de quatre centrales solaires photovoltaïques d’une capacité d’environ 92 GWh, ce qui permettra à plus de 110 mille habitants, d’avoir accès à l’électricité. La composante 2 va consister à densifier le réseau de distribution pour se rapprocher des clients. La dernière composante va permettre selon le directeur général de la SONABEL, de renforcer les capacités des équipes dédiées à la gestion desdites centrales et de l’équipe de gestion du projet. A la fin du projet, 300 km de lignes électriques moyenne tension, 800 km de lignes électriques basse tension seront également réalisées.
DCRP/Primature
Wendmanegre

Wendmanegre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *