Lutte contre l’insécurité urbaine : fin de parcours pour six (06) présumés malfrats à Ouagadougou

Ils sont six (06) présumés malfrats à former le groupe, dont l’âge est compris entre 16 et 45 ans, en majeure partie des repris de justice. Ils s’adonnaient à plusieurs activités illicites, notamment les vols à main armée, vols avec effraction et le recel dans la ville de Ouagadougou et dans d’autres localités non loin de la commune de Ouagadougou sur des sites d’orpaillage.
Relativement à leur mode opératoire, les membres du groupe s’étaient bien réparti les rôles. Certains d’entre eux sillonnaient, le plus souvent les nuits, les quartiers tels que Tampouy, Rimkiéta, Cité AN II, Kamboinsin et certains sites d’orpaillage comme celui de Silmiougou/Boussé. Dès qu’ils apercevaient une moto esseulée dans un lieu peu ou mal éclairé, ou même dans un domicile, ils faisaient le guet et si aucune présence humaine n’est détectée, ils passaient à l’acte en s’emparant par tout moyen des motos trouvées. Ils n’hésitaient pas à faire usage de leurs armes en cas de résistance de leurs victimes.
Ces engins étaient par la suite convoyés chez d’autres membres, spécialistes du recel, pour être échangé contre un montant allant de 100.000 à 275.000 FCFA en fonction de la marque et de l’état du vélomoteur. Ces derniers, à leur tour, livraient les engins volés à d’autres receleurs chargés de les vendre en l’état ou en pièces détachées en fonction du gain escompté. Il est à noter que le groupe est constitué depuis seulement le mois de janvier 2023 et a déjà à son actif plus d’une vingtaine de motos volées.
Grâce à la collaboration de la population, les enquêteurs du Commissariat de Police de l’Arrondissement N°09 ont pu démanteler le gang et saisir entre les mains de ses membres des armes blanches, des motos, des pièces détachées de motos et divers autres objets. La Police Nationale remercie encore une fois les citoyens grâce à qui ce résultat a été atteint. Elle les invite par ailleurs à demeurer vigilants et à continuer toujours dans la dynamique de la dénonciation des cas suspects aux numéros verts mis à leur disposition que sont les 17, 16 et 1010.
La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !
Wendmanegre

Wendmanegre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *