Initiative grande muraille verte : les pays membres se concertent à Ouagadougou 

Le Ministre de l’Environnement, de l’Eau et de l’Assainissement, Roger BARO, a présidé, ce lundi 4 mars 2024, la troisième édition du Séminaire Résidentiel, de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte (APGMV) à Ouagadougou.

Après le Sénégal et le Mali, c’est au tour du Burkina Faso d’accueillir le Séminaire Résidentiel, de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte. Cette rencontre de Ouagadougou, prévue sur cinq jours a regroupé les délégations venues de onze pays africains. Le séminaire vise fondamentalement, le renforcement de la gouvernance de l’Initiative par la consolidation du rôle central des principales parties prenantes notamment l’APGMV et les Etats membres dans l’accélération, la coordination et le suivi des interventions.

L’étape de Ouagadougou a aussi pour finalité, l’évaluation des résultats acquis et ceux en cours, la planification pluriannuelle des activités régionales et nationales, l’appropriation du processus de mobilisation des financements, le renforcement de la synergie d’intervention entre les différents acteurs de la GMV et le développement de la stratégie d’accompagnement de l’Agence et des structures nationales dans la formulation de projets aux normes internationales.

Pour le ministre BARO, cette rencontre est une occasion pour faire le bilan de l’initiative quinze ans après sa mise en œuvre. « Nous sommes là ce matin pour faire le point des actions qui ont été menées dans les différents pays, mais spécifiquement, dans notre pays, nous retenons les actions en faveur de la lutte contre la #désertification, les espaces ont été reboisés et nous avons également mis en avant les espaces agricoles, des points d’eau ont été réalisés, les acteurs ont été formés sur les questions des emplois verts pour que la question du désert soit une opportunité. » a-t-il indiqué

Il nous faut de mini projets, qui vont permettre aux populations de réaliser les activités de restauration, de transformer leurs conditions de vie et de faire face aux effets néfastes de changements climatiques.
Le ministre BARO a également invité les pays à partager leurs expériences, des succès et surtout de changer de paradigme en utilisant nos forces endogènes pour inscrire des actions qui appartiennent au pays pour transformer de revenus aux populations.

Tout en remerciant l’ensemble des participants, le ministre a lancé un appel de faire en sorte que le séminaire de Ouagadougou soit une occasion fructueuse pour renforcer la synergie entre toutes les parties prenantes, définir une feuille de route claire et définir des stratégies endogènes permettant de garantir la mobilisation des ressources financières pour une mise en œuvre réussie de l’initiative de Gtande muraille verte

DCRP/MEEA

Wendmanegre

Wendmanegre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *