Établissements touristiques et hôteliers du Burkina: lancement d’une vaste opération de contrôle

Le Secrétaire général du Ministère de la Communication, de la Culture, des Arts et du Tourisme, Fidèle Aymar TAMINI, a procédé au lancement de l’opération de contrôle des entreprises touristiques au titre de l’année 2023, ce mercredi 31 mai 2023 à Ouagadougou.

Cette opération de contrôle organisée par le ministère en charge du Tourisme à travers la Direction générale du tourisme vise à renforcer la compétitivité de la destination Burkina Faso à travers l’amélioration continue de la qualité des services offerts par les entreprises touristiques.

Il s’agit notamment de s’assurer de l’application de la réglementation et du respect des normes et standards par les entreprises touristiques, accompagner celles non conformes aux textes en vigueur à se mettre à niveau et lutter contre la concurrence déloyale tout en sanctionnant les entreprises touristiques en situation d’irrégularité.

Selon le SG, cette opération d’envergure, est le moment propice d’orienter véritablement les entreprises touristiques vers la production et la fourniture de services de qualité, gage essentiel de leur survie surtout en ces périodes de crises.

La cérémonie a également été marquée par une remise de kits composé des outils de contrôle à la Directrice générale du tourisme, Monique OUÉDRAOGO/ ILBOUDO.

Selon elle, plus de 600 entreprises touristiques recevront la visite des agents de contrôle sur toute l’étendue du territoire national du 31 mai au 23 juin 2023. Elle a par ailleurs indiqué qu’au cours de cette opération, un accent particulier sera mis sur les Établissements touristiques d’hébergement (ETH) et les restaurants touristiques.

Parlant de contrôle, en la matière, des sanctions sont prévues en fonction de la gravité de la faute commise entre autres, le paiement des amendes allant de 200 000 à 5 000 000 FCFA et des pénalités, la fermeture de l’établissement à court ou à long terme, le retrait d’agrément…

Le président de la Fédération des organisations patronales du tourisme et de l’hôtellerie du Burkina, Pierre Célestin ZOUNGRANA, a indiqué que cette opération est la bienvenue et pense qu’elle va permettre de réguler, assainir et relancer le secteur du tourisme burkinabè.

Fidèle TAMINI a invité les entrepreneurs touristiques à réserver un accueil chaleureux aux agents contrôleurs mais, surtout de prendre en compte les conseils et les recommandations.

Wendmanegre

Wendmanegre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *