Crise humanitaire au Burkina : la CEDEAO souhaite accompagner le plan national de réponse

Du 21 au 27 mars une mission intégrée de haut niveau de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) séjourne au Burkina Faso pour évaluer les besoins humanitaires de l’année 2023 et accompagner le plan national de réponse y afférent, nous rapporte l’Agence d’information du Burkina (AIB).

Selon la directrice des Affaires humanitaires et sociales de la Commission de la CEDEAO, Dr Sin-Tiki Ugbe, la mission travaille actuellement la CONASUR qui est la branche technique du gouvernement du Burkina. « Après ces travaux, nous allons soumettre un rapport à la commission de la CEDEAO et la CONASUR également soumettra un rapport au gouvernement du Burkina », a déclaré la directrice des Affaires humanitaires et sociales de la Commission de la CEDEAO, Dr Sin-Tiki Ugbe.

Selon elle, l’objectif de la mission est de répondre aux directives des chefs Etats de la CEDEAO d’une part et d’autre part, au nom du président de l’organisation sous régionale, faire le point de la crise humanitaire qui affecte le Burkina Faso.

« Le gouvernement du Burkina Faso à un plan national de réponse humanitaire   et tout est dans ce plan donc la mission est ici pour accompagner le gouvernement du Burkina Faso à travers la CONASUR », a-t-elle précisé.

Dr Sin-Tiki Ugbe a signifié que la mission est là au nom de la CEDEAO pour témoigner sa solidarité à l’endroit du gouvernement et du peuple burkinabé et a promis de plaider auprès des partenaires pour que le pays puisse faire face à la crise humanitaire.

Durant leur séjour, Dr Ugbe et sa délégation ont eu des échanges de haut niveau avec notamment la ministre en charge des Affaires humanitaires, Nandy Somé, et le ministre délégué à la Coopération régionale Jean-Marie Karamoko Traoré

Wendmanegre

Wendmanegre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *